Grandir ensemble

Grandir ensemble

I have a dream too !

Je me permets de m'inspirer du discours de Martin Luther King - non pas que je me sente la trempe de ce grand homme ! - mais pour pointer du doigt de manière suffisamment percutante les violences que subit encore de par le monde, une minorité soumise et plutôt silencieuse : les ENFANTS ! Et ce malgré la ratification de la Convention internationale des droits de l'enfant, il y a presque 30 ans maintenant !

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit libéré des atrocités de la guerre et du joug des dictatures ;

- grandisse sans mourir sous les coups ou les armes d'un adulte ou d'un autre enfant poussé à la violence ;

- grandisse sans être utilisé comme objet sexuel, sans être frappé, humilié et/ou insulté.

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit libéré de la précarité ;

- mange à sa faim et reçoive les soins nécessaires à sa santé.

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit libéré du travail ;

- puisse consacrer son temps à l'apprentissage des fondamentaux (lire, écrire, compter) et à son développement psycho-moteur, émotionnel, affectif et créatif ;

- ait accès aux connaissances et à la culture.

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit respecté dans ses besoins et son rythme (nourriture, sommeil, portage, paroles, apprentissages, protection face aux écrans) ;

- soit respecté dans son désir de vivre, qui se manifeste par du bruit, de l'exploration tactile et motrice.

- soit considéré dans son entité d'enfant avec son fonctionnement propre, sans être contraint de se comporter en petit adulte.

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit libéré de la punition ou menace de punition et soit plutôt invité à s'excuser et à réparer ;

- soit libéré des phrases toxiques qui le perturbe dans son développement émotionnel et/ou moteur ("Si tu pleures, je ne viendrai plus te chercher à l'école, moi !", "Descends de là, tu vas te faire mal !", "C'est bien fait pour toi ! Je t'avais prévenu(e) !", "Moi, je m'en vais sans toi ! Au revoir"...)

- soit libéré des injonctions quasi-militaires ("Viens-là !", "Arrête ça !"...) souvent associées à des impératifs de rapidité d'exécution ("tout de suite !", "immédiatement !"...) alors qu'il a besoin d'un temps de délai ;

- reçoive des excuses lorsqu'il a été malmené. 

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit entouré de douceur, de compréhension et de compassion dans les moments tragiques de sa vie (deuil, maladies graves, harcèlement à l'école, agression...) mais également dans les moments difficiles de son quotidien (séparation, retrouvailles après une journée de séparation, entrée en collectivité, arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur, petites maladies, conflits familiaux). 

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- bénéficie d'un cadre bienveillant et rassurant soumis à des règles justes et adaptables en fonction de son âge et des situations ;

- soit libéré des pensées sectaires et intolérantes.

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit préservé d'un emploi du temps trop chargé, afin d'avoir le temps de prendre son temps, de jouer librement, imaginer, rêver...

 

Je fais le rêve qu'un jour, chaque enfant sur cette Terre :

- soit valorisé dans ce qu'il arrive à faire ;

- soit encouragé dans ce qu'il n'arrive pas encore à faire.

 

Je fais ce rêve !

 

Bientôt 30 ans !!!

Découvrez la page Facebook de Grandir ensemble



28/12/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres